Comprendre les entités

Prochaine rubrique

Créer des entités personnalisées

Continuer

Regarder à nouveau

Dans la première rubrique de cette section, nous avons présenté le Common Data Service qui inclut un modèle Common Data Model. Ce modèle contient des entités. Les entités sont des blocs de données partagées qui peuvent être modifiés, stockés, récupérés et manipulés. Cette rubrique décrit plus précisément les entités, les champs et les types de données.

Entités standard

Le modèle Common Data Model intègre un ensemble d’entités standard qui couvrent une série de besoins métier courants. Certaines entités standard sont présentées ci-dessous.

Entités standard du Common Data Service

Les entités sont regroupées en catégories, qui permettent de voir aisément les entités qui opèrent généralement ensemble au sein d’une solution.

Groupe fonctionnel Description
Service clientèle Ces entités permettent des gérer différents aspects du service la clientèle, dont le suivi, la réaffectation et la documentation.
Fondation Les entités de base contiennent des informations qui s’appliquent à pratiquement tout autre groupe d’entités. Ce groupe contient des entités telles que les codes postaux et la devise.
Personnes, organisations et groupes Ces entités englobent un vaste ensemble de personnes et d’organisations avec lesquelles vous pouvez interagir, dont des employés, sous-traitants, donateurs, bénévoles, admirateurs, anciens et familles.
Achat Ces entités vous permettent de créer des solutions d’achat.
Ventes Ces entités vous permettent de créer des solutions de ventes de bout en bout, du suivi des prospects et opportunités, à l’envoi de factures, en passant par les prises de contact, ainsi que l’acceptation et la livraison des commandes.

Champs et types de données

Chaque entité comprend un ensemble de champs par défaut que vous ne pouvez ni modifier, ni supprimer. Certains de ces champs, tels que Contact ID, sont spécifiques d’une entité. D’autres, tels que Created on date time, sont communs à toutes les entités. Vous pouvez étendre des entités standard en ajoutant des champs. Pour ce faire, il suffit de cliquer ou d’appuyer sur Add field, puis de spécifier les propriétés du nouveau champ.

Champs et types de données de l’entité Contact

Si vous avez besoin d’une entité totalement singulière (par exemple, si l’extension d’une entité standard ne suffit pas), vous pouvez créer une entité personnalisée. La rubrique suivante traite de ce sujet.

Les champs d’une entité sont associés à un type de données, par exemple, numérique (Number). Disposer de différents types de données au lieu d’un type générique est utile, car cela permet à vos applications d’effectuer toutes sortes de tâches intéressantes. Par exemple, si vous disposez d’un champ de type numérique, vos applications peuvent utiliser une commande de réglage accessible quand un utilisateur modifie ce champ. Vous pouvez choisir parmi plus d’une dizaine de types de données. La liste suivante présente quelques types représentatifs :

  • types de base, tels que Text et Number ;
  • types plus complexes, tels que Email et Phone ;
  • types spéciaux, tels que Lookup (pour la création de relations) et Picklist (pour accueillir un ensemble fixe de valeurs pour un champ).

Utilisation des entités

Lorsque vous ouvrez une entité, vous voyez un grand nombre d’informations et plusieurs actions que vous pouvez effectuer. Nous allons examiner brièvement les onglets disponibles et les actions que vous pouvez effectuer pour gérer les données d’entité.

Onglets de l’entité

  • Fields : permet d’afficher les champs et les types de données, et d’ajouter des champs comme expliqué précédemment.
  • Key : champ identifiant chaque ligne d’une entité, telle que Contact ID pour l’entité Contact.
  • Relationships : affiche les connexions entre des entités connexes telles que Product et Product category. La rubrique suivante fournit un exemple.
  • Field groups : permet de contrôler divers comportements, tels que les champs affichés automatiquement lorsque vous créez un écran d’application dans PowerApps.
  • Data : permet de parcourir les échantillons de données et vos propres données après l’importation.

Actions de l’entité

  • Open in Excel : si le complément PowerApps est installé, cette option permet d’explorer et de modifier vos données dans Excel.
  • Import data : permet d’importer des données à partir de fichiers Excel et CSV.
  • Export data : permet d’exporter des données vers un fichier Excel.
  • Export template : permet d’exporter la structure d’une entité dans un fichier Excel afin de pouvoir remplir le fichier, puis le réimporter dans l’entité.
  • Settings et Delete : non disponibles pour les entités standard.

Connexion à une entité standard dans PowerApps Studio

À présent que vous savez ce que sont les entités, nous allons voir comment se connecter à l’entité Contact dans PowerApps Studio. Cliquez sur New, puis, sous Common Data Service, cliquez sur Phone layout. Vous pouvez voir les connexions de données disponibles à gauche et la liste des entités à droite. Essayez de vous connecter par vous-même et de générer une application à partir de l’entité.

Se connecter à une entité dans PowerApps Studio

La rubrique suivante explique comment créer des entités personnalisées, ainsi que des relations entre entités.