Explorer des formules d’application (liste SharePoint)

Prochaine rubrique

Générer une application (Common Data Service)

Continuer

Regarder à nouveau

L’un des principaux avantages de la solution PowerApps est qu’elle évite de devoir écrire du code d’application traditionnel, de sorte qu’il n’est nullement besoin d’être développeur pour créer des applications. En revanche, il faut toujours trouver un manière d’exprimer une logique au sein d’une application, ainsi que de contrôler la navigation, le filtrage, le tri et d’autres fonctionnalités de celle-ci. C’est là que les formules entrent en jeu. Si vous avez déjà utilisé des formules dans Excel, l’approche de PowerApps devrait sembler familière. Cette rubrique présente quelques formules de base pour la mise en forme de texte, puis décrit en détail trois des formules que PowerApps inclut dans l’application générée. Elle vous permet de découvrir les possibilités qu’offrent les formules. Ensuite, vous pourrez consacrer un peu de temps à examiner d’autres formules dans l’application générée, voire à écrire vos propres formules.

Présentation des formules et propriétés

Dans la rubrique précédente, nous avons inclus le champ Prix dans la galerie de l’écran de navigation, mais il s’est affiché comme un simple nombre, sans symbole de devise. Supposons que nous voulions ajouter le symbole de dollar et modifier la couleur du texte en fonction du coût de l’article (par exemple, rouge s’il est supérieur à 5 $, sinon vert). L’image suivante illustre l’idée.

Mise en forme de la couleur et de la devise du texte

Commençons par la mise en forme de la devise. Par défaut, PowerApps récupère simplement la valeur Prix de chaque élément, qui est définie comme étant la propriété Texte de la zone de texte qui affiche le prix.

Mise en forme par défaut du prix

Pour ajouter le symbole de la devise des États-Unis, cliquez ou appuyez sur le contrôle de zone de texte, puis, dans la barre de formule, définissez la propriété Texte sur cette formule.

Mise en forme de la devise du prix

La formule Text(Price, "[$-en-US]$ ##.00" utilise la fonction Texte pour spécifier la mise en fore du nombre. La formule ressemble à une formule Excel, mais les formules PowerApps font référence à des contrôles et à d’autres éléments d’application plutôt qu’à des cellules d’une feuille de calcul. Si vous cliquez ou appuyez sur un contrôle, puis cliquez ou appuyez sur la liste déroulante des propriétés, la liste des propriétés pertinentes pour le contrôle s’affiche. Par exemple, voici une liste partielle des propriétés d’une zone de texte. Certaines propriétés sont pertinentes pour un vaste éventail de contrôles, et d’autres pour un seul contrôle.

Définition des propriétés

Pour définir une mise en forme conditionnelle de la couleur en fonction du prix, utilisez une formule telle que la suivante pour la propriété Couleur de la zone de texte : If(Price > 5, Color.Red, Color.Green).

Mise en forme de la couleur du prix

Formules incluses dans l’application générée

À présent que vous savez comment utiliser des formules avec des propriétés, nous allons examiner trois exemples de formules que PowerApps utilise dans l’application générée. Les exemples ont tous trait à l’écran de navigation, et fonctionnent avec la propriété OnSelect qui définit ce qui se produit quand un utilisateur clique ou appuie sur un contrôle d’application.

  • La première formule est associée au contrôle IconNewItem1 : icône Nouvel élément . Vous cliquez ou appuyez sur ce contrôle pour passer de l’écran de navigation à l’écran de modification/création afin de créer un élément.

    • La formule est NewForm(EditForm1);Navigate(EditScreen1, ScreenTransition.None)
    • La formule instancie un nouveau formulaire de modification, puis accède à l’écran de modification/création dans lequel vous pouvez créer un élément. Si la valeur définie est ScreenTransition.None, il n’y a pas de transition (par exemple, un fondu) entre les écrans.
  • La deuxième formule est associée au contrôle IconSortUpDown1 : icône Trier la galerie . Vous cliquez ou appuyez sur ce contrôle pour trier la liste des éléments de la galerie affichée sur l’écran de navigation.

    • La formule est UpdateContext({SortDescending1: !SortDescending1})
    • La formule utilise UpdateContext pour mettre à jour une variable nommée SortDescending1. La valeur de la variable alterne quand vous cliquez sur le contrôle. Cela détermine le mode de tri des éléments de la galerie affichée sur l’écran (pour en savoir plus, regarder la vidéo).
  • La formule tiers est associée au contrôle NextArrow1 : icône de flèche Accéder aux détails . Vous cliquez ou appuyez sur ce contrôle pour passer de l’écran de navigation à l’écran de détails.

    • La formule est Navigate(DetailScreen1, ScreenTransition.None)
    • La formule permet d’accéder sans transition à l’écran de détails.

Il existe de nombreuses autres formules dans l’application. Nous vous invitons à prendre le temps de cliquer sur les contrôles pour voir les formules définies pour les différentes propriétés.

Conclusion

Cela nous amère à conclure l’exploration de l’application générée et à découvrir les coulisses des écrans, contrôles, propriétés et formules qui confèrent à l’application ses fonctionnalités. Si vous avez bien suivi, vous devriez mieux comprendre le fonctionnement d’une application générée. Vous pouvez désormais vous servir de cette compréhension pour créer vos propres applications.

Avant de passer à la section suivante, nous aimerions revenir à SharePoint pour vous montrer comment l’application est désormais intégrée avec l’expérience de liste. Comme vous pouvez le voir, FlooringApp fonctionne maintenant comme un affichage de la liste, et vous lancez l’application en cliquant sur Ouvrir. Cela vous permet de gérer vos listes en toute simplicité via une interface personnalisée conviviale.

Application en tant qu’affichage de liste Sharepoint

À présent que vous avez pris connaissance de la section relative à l’application SharePoint, vous pouvez passer à l’une des étapes suivantes :

La section relative à la gestion montre comment partager des applications et contrôler leurs versions, et présente les environnements qui sont des conteneurs d’applications, de données et d’autres ressources. Nous recommandons vivement la lecture de la section relative à la gestion, mais la section Common Data Service contient également des informations très utiles, dont d’autres personnalisations d’application.