Vous pouvez créer et mettre à jour un ou plusieurs champs personnalisés dans toute entité. Lorsque vous créez un champ personnalisé, vous spécifiez un ensemble de propriétés, telles que son nom, son nom d’affichage, et le type des données qu’il doit contenir. Pour plus d’informations, consultez Entity field data types (Types de données des champs d’entité) et Entity field properties (Propriétés des champs d’entité).

Remarque : chaque entité comporte des champs système, par exemple des champs qui indiquent les date et heure de dernière mise à jour d’un enregistrement et l’auteur de la mise à jour. En outre, les entités standard contiennent des champs standard (par défaut). Vous ne pouvez pas modifier ou supprimer des champs système ou standard. Si vous créez un champ personnalisé, celui-ci doit fournir des fonctionnalités en plus de ces champs intégrés.

Créer un champ

  1. Sur powerapps.com, développez la section Common Data Service, puis cliquez ou appuyez sur l’élément Entities (Entités) dans le volet de navigation gauche. Une liste d’entités s’affiche. Pour afficher des entités personnalisées en haut de la liste, cliquez ou appuyez sur l’en-tête de colonne Type. Vous pouvez également filtrer la liste en tapant un ou plusieurs caractères dans la barre de recherche.
  2. Cliquez ou appuyez sur une entité, puis sur Add field près du haut de l’écran.
  3. Sous Display name (Nom d’affichage), spécifiez la chaîne de texte qui identifie le champ pour les utilisateurs. Pour plus d’informations, voir Créer une application.
  4. Sous Name (Nom), spécifiez la chaîne de texte à utiliser pour faire référence au champ, par exemple, dans une formule lors de la génération d’une application.

    Important : spécifiez un nom unique, clair et explicite, car vous ne pourrez plus le modifier après la création du champ.

  5. Sous Type, spécifiez le type de données que le champ doit contenir, par exemple, Text (Texte) ou Number (Nombre).

    Important : spécifiez cette propriété avec précaution, car il se peut que vous ne puissiez plus la modifier lorsque le champ contiendra des données. Pour plus d’informations sur les types de données que vous pouvez spécifier, voir Comprendre les entités.

  6. Si vous y êtes invité, spécifiez des informations supplémentaires pour le type de données spécifié.

  7. Sous Unique, activez la case à cocher si chaque enregistrement doit avoir une valeur unique dans ce champ.

  8. Sous Required (Obligatoire), activez la case à cocher si chaque enregistrement doit avoir une valeur dans ce champ.

    Important : vous ne pouvez pas exiger qu’un champ personnalisé dans une entité standard contienne des données. Cette restriction vous empêche de nuire au fonctionnement d’applications dépendant de cette entité.

  9. Cliquez ou appuyez sur Save pour envoyer vos modifications.

    Important : vos modifications seront perdues si vous ne les enregistrez pas avant d’ouvrir une autre page dans le navigateur ou de fermer le navigateur.

Vous êtes averti lorsque l’opération aboutit. Si l’opération échoue, un message d’erreur indique les problèmes qui se sont produits et explique comment les résoudre.

Mettre à jour ou supprimer un champ

  1. Dans powerapps.com, cliquez ou appuyez sur Manage, sur Entities, puis sur une entité.

  2. Dans la liste des champs de l’entité que vous avez sélectionnés, cliquez ou appuyez sur un champ, puis procédez comme suit :

    • Modifiez une ou plusieurs propriétés du champ. Gardez à l’esprit les meilleures pratiques et restrictions.

      Pour sélectionner la propriété suivante, appuyez sur Tab. Pour annuler toutes les modifications apportées à un champ, cliquez ou appuyez sur les points de suspension (...) en regard de celui-ci, puis sur Annuler.

    • Pour supprimer le champ, cliquez ou appuyez sur ses points de suspension (...) près du bord droit du champ, puis sur Delete (Supprimer).

  3. Cliquez ou appuyez sur Save pour envoyer vos modifications.

    Important : vos modifications seront perdues si vous ne les enregistrez pas avant d’ouvrir une autre page dans le navigateur ou de fermer le navigateur.

Vous êtes averti lorsque l’opération aboutit. Si l’opération échoue, un message d’erreur indique les problèmes qui se sont produits et explique comment les résoudre.

Meilleures pratiques et restrictions

Lorsque vous créez et modifiez des champs, ayez à l’esprit les points suivants :

  • Vous ne pouvez pas modifier ou supprimer des champs système ou les valeurs de ceux-ci.
  • Dans une entité standard, vous ne pouvez pas modifier ou supprimer un champ standard (par défaut), ajouter un champ nécessitant des données, ou apporter toute autre modification susceptible de nuire au fonctionnement d’une application dépendant de cette entité.
  • Dans une entité personnalisée, vous devez vous assurer que les modifications que vous apportez ne nuisent pas au fonctionnement des applications qui en dépendent.
  • Vous devez attribuer à chaque champ personnalisé un nom unique au sein de l’entité, et ne pouvez pas renommer un champ après l’avoir créé.
  • Vous pouvez modifier le type de données de n’importe quel champ, pour autant que le champ ne contienne pas encore de données. Si le champ contient déjà des données, vous pouvez modifier le type de données, à condition que toutes les données existantes remplissent les conditions du nouveau type de données. Par exemple, vous pouvez modifier le type de données d’un champ de Number en String, mais vous ne pouvez pas passer de String à Number si le champ contient des données non numériques.
  • Vous risquez de nuire au fonctionnement d’une application utilisant une entité si vous modifiez un champ de celle-ci d’une ou plusieurs des manières suivantes :
    • Vous modifiez le type de données du champ.
    • Vous exigez des valeurs, mais un ou plusieurs enregistrements ne contiennent pas de valeur dans ce champ.
    • Vous exigez des valeurs uniques, mais plusieurs enregistrements contiennent la même valeur dans ce champ.

Étapes suivantes

Avis de confidentialité

Avec le modèle de données commun Microsoft PowerApps, nous collectons et stockons les noms d’entités et de champs personnalisés dans nos systèmes de diagnostic. Ces informations nous servent à améliorer le modèle de données commun pour nos clients. Les noms d’entités et de champs créés par les créateurs nous aident à comprendre les scénarios courants dans la communauté Microsoft PowerApps et à identifier les lacunes dans la couverture d’entités standard du service, telles que les schémas liés aux organisations. Les données contenues dans les tables de base de données associées à ces entités ne font l’objet d’aucun accès ou d’aucune utilisation de la part de Microsoft et ne sont pas répliquées en dehors de la région d’approvisionnement de la base de données. Notez toutefois que les noms d’entités et de champs personnalisés peuvent être répliqués dans différentes régions et sont supprimés conformément à nos politiques de rétention des données. Microsoft s’engage à respecter votre confidentialité, comme décrit plus en détail dans notre Centre de confidentialité.