Pour plus d’informations sur les limitations connues, voir Problèmes et résolutions courants.

Remarque : les numéros des versions les plus récentes de PowerApps varient selon la plateforme. Pour vous assurer que vous disposez de la version la plus récente de PowerApps pour votre plateforme, vous devez l’installer à partir du Windows Store, de l’App Store ou de Google Play.

Version 2.0.650-2.0.651

  1. Enregistrez les modifications dans une application partagée et publiez-les ultérieurement.
  2. Ajoutez des galeries prédéfinies comprenant des mises en pages riches et affichant automatiquement des données de certaines des entités standard les plus couramment utilisées dans le Common Data Service.
  3. Personnalisez les colonnes dans un contrôle Data table , puis copiez et collez ce type de contrôle.
  4. Dans PowerApps Studio pour le web, annulez/rétablissez des modifications et créez/modifiez des flux.
  5. Spécifiez une liste SharePoint par son nom si elle n’est pas répertoriée par défaut.
  6. Configurez un contrôle de formulaire à l’aide d’une interface utilisateur améliorée.
  7. Exécutez une formule de comportement lors de l’ouverture d’une application.

Version 2.0.640-2.0.641

  1. Identifiez et sélectionnez plus facilement des contrôles en parcourant une liste en cascade d’écrans.
  2. Créez des formulaires avec plusieurs colonnes aisément en utilisant une nouvelle fonctionnalité des contrôles Display form et Edit form.
  3. Améliorations apportées au contrôle Data table, dont la prise en charge des sources de données statiques, des champs par défaut et du redimensionnement de colonne pour les utilisateurs de l’application.
  4. Mettez en forme les dates plus facilement et opérez la conversion entre l’heure locale et l’heure UTC.
  5. Les modifications simultanées qui endommagent les applications sont empêchées.
  6. Développez des compétences dans un environnement individuel (toujours gratuit).

Version 2.0.630-2.0.632

  1. Naviguez plus facilement dans la barre d’outils et ouvrir l’aide à partir des info-bulles.
  2. Apprenez à partir d’exemples d’applications qui affichent vos propres données et non pas des données fictives.
  3. Ouvrez et modifiez les exemples d’applications dans PowerApps Studio pour le web.
  4. Sélectionnez plus facilement un type de contrôle Gallery et choisissez parmi un large éventail de dispositions.
  5. Affichez les données dans un format tabulaire avec le contrôle Data table.
  6. Utilisez les modèles d’écran pour les modèles de données courants.
  7. Parcourez les environnements dans une liste alphabétique avec des libellés plus clairs.
  8. Les administrateurs peuvent afficher les licences utilisateur pour PowerApps et Microsoft Flow.

Version 2.0.610-2.0.611

  1. Créez une application à partir d’un modèle dans un navigateur.

    Pour plus d’informations, consultez Créer et exécuter une application à partir d’un modèle.

  2. Connectez-vous automatiquement aux services Microsoft tels que SharePoint, Office et OneDrive.

  3. Lisez des vidéos hébergées sur Azure Media Services.

  4. Utilisez le même contrôle pour ajouter une image à partir d’un fichier ou de l’appareil photo sur votre téléphone.

    Pour plus d’informations, consultez Ajouter un contrôle d’image.

  5. Agrandissez une application en utilisant la fonctionnalité de zoom de votre navigateur.

Version 2.0.600-2.0.601

  1. Fonctionnalité expérimentale : ajout de formulaires dynamiques avec le contrôle de formulaire d’entité dans lesquels les utilisateurs peuvent consulter, parcourir et modifier des données relationnelles à partir de Common Data Service.

    Pour plus d’informations, voir Utiliser le contrôle de formulaire d’entité.

  2. Identifier plus facilement des sources de données avec une icône pour chaque type de connexion.

    Lorsque vous ajoutez une connexion dans le panneau de la source de données de PowerApps Studio, les types de connexion comme SharePoint, OneDrive et YouTube ont des icônes distinctes. Une fois cette connexion ajoutée, l’icône s’affiche en regard de la connexion pour vous rappeler les sources de données vous avez ajoutées. Par exemple, une connexion à Common Data Service s’affiche avec l’icône de ce type de connexion, ainsi que son nom et le nom de l’entité.

  3. Lisez de longue formules plus facilement avec les éléments de syntaxe à code de couleurs.

    Lorsque vous tapez une formule dans la barre de formule, les différents éléments de syntaxe apparaissent dans des couleurs différentes pour améliorer la lisibilité et vous aider à comprendre les formules longues. Pour consulter un tableau d’éléments et leurs couleurs, voir Prise en main des formules.

  4. La connexion aux notifications de PowerApps permet d’envoyer des notifications push à partir d’une application ou d’un flux, et de cibler n’importe quelle autre application.

    Choisissez les utilisateurs qui doivent recevoir la notification, transmettez le message et les paramètres à l’application cible pour une expérience entièrement personnalisée. Pour plus d’informations, voir Ajout de notifications push à votre application.

  5. Renommez ou supprimez un environnement à partir du centre d’administration.

    Pour plus d’informations, voir Administration des environnements.

  6. Créez un connecteur personnalisé en spécifiant l’URL vers une définition OpenAPI.

    Pour plus d’informations, consultez Inscrire et utiliser des connecteurs personnalisés.

Version 2.0.590-2.0.591

  1. Affichez les données dans une galerie dont la taille s’adapte aux éléments de différentes hauteurs.

    Ajoutez une galerie à hauteur variable si vous avez, par exemple, du texte (comme une description de produit) dont la longueur varie considérablement. En adoptant cette approche, vous pouvez afficher l’intégralité des descriptions sans espace blanc inutile dans une galerie verticale.

    Pour obtenir des informations détaillées sur la façon d’afficher des données dans une galerie, consultez Afficher une liste d’éléments. Pour plus d’informations, consultez Contrôle de la galerie.

  2. Déterminez si les chaînes de texte commencent par une suite de caractères que vous spécifiez.

    Utilisez la fonction StartsWith (Commence par) pour que les utilisateurs puissent, par exemple, taper les premières lettres dans une zone de recherche pour filtrer une liste d’éléments en fonction du texte entré au début d’un champ.

  3. Déterminez si les chaînes de texte correspondent à un modèle que vous spécifiez à l’aide d’une expression régulière.

    Utilisez la fonction IsMatch pour renvoyer une valeur true/false selon que le champ d’un enregistrement corresponde, par exemple, à un nom, à une adresse de messagerie, à un numéro de téléphone ou à un numéro de sécurité sociale.

  4. Personnalisez l’ordre dans lequel les contrôles sont activés quand les utilisateurs appuient sur la touche Tabulation.

    Par défaut, les coordonnées XY de chaque contrôle déterminent l’ordre de tabulation. Pour spécifier un ordre différent, définissez la propriété TabIndex d’un ou plusieurs contrôles sur un entier supérieur à zéro. Si, par exemple, la valeur d’un contrôle est définie sur 1, celui-ci est activé avant un contrôle dont la valeur est définie sur 2 ou un nombre plus élevé. Pour rendre votre application plus accessible, ajoutez des info-bulles et veillez à ce que la séquence de tabulation de chaque écran soit optimale.

  5. Personnalisez l’épaisseur du rail du curseur.

    Les utilisateurs ajustent la valeur d’un contrôle Slider en faisant glisser sa poignée à droite ou à gauche le long du rail.

  6. Sur les appareils Android, actualisez la liste des applications en appuyant sur un bouton au lieu de balayer vers le bas.

    Pour plus d’informations, consultez la page Utiliser PowerApps sur un téléphone ou une tablette.

  7. Correctifs de bogues et améliorations des performances.

Version 2.0.570-2.0.571

  • Correctifs de bogues et améliorations des performances et de l’accessibilité.

Version 2.0.560-2.0.561

  1. Prise en charge des liens universels sur les appareils iOS et Android.

  2. Prise en charge du bouton Précédent sur les appareils Windows Phone.

    Lorsque vous appuyez sur le bouton Précédent, l’application se ferme.

  3. Expérience optimisée lors de la suppression d’une application.

    Lorsque vous supprimez une application à partir de https://web.powerapps.com, celle-ci est supprimée lorsque vous rouvrez PowerApps Mobile ou Dynamics 365.

  4. Prise en charge des variables de contexte dans les expressions pouvant être déléguées.

  5. Amélioration de l’utilisation de la mémoire lors de l’exécution d’une application.

  6. Ajout de la propriété AutoHeight au contrôle de texte HTML.

  7. Amélioration des performances et correction de divers bogues, y compris dans les contrôles du microphone, des évaluations, des listes déroulantes et de l’appareil photo.

Version 2.0.542-2.0.545

  1. Windows Phone 10.

    Une version préliminaire de PowerApps Mobile est disponible pour Windows Phone 10. Pour plus d’informations, consultez la page Utiliser PowerApps sur un téléphone ou une tablette.

  2. Correctifs de bogues.

Version 2.0.540

  1. Choisir entre différents langages pour l’exécution des applications.

  2. Gérer des applications et des données dans des environnements spécifiques.

    Pour plus d’informations, voir Vue d’ensemble des environnements.

  3. Spécifier une description pour chaque application que vous créez.

    En ajoutant des descriptions, les créateurs d’applications aident les utilisateurs à trouver les applications qui conviennent le mieux à leurs besoins.

  4. Meilleure prise en charge du bouton Précédent sur les appareils Android.

    Vous êtes invité à confirmer que vous souhaitez fermer l’application.

  5. Corrections de bogues et autres améliorations liées aux performances, aux diagnostics, aux connexions dans les applications partagées et à l’accessibilité.

    Les applications s’ouvrent plus vite et sont plus faciles à utiliser avec un lecteur d’écran ou simplement un clavier. Nous avons amélioré la boîte de dialogue dans laquelle vous confirmez ou modifiez les connexions lorsque vous ouvrez une application que quelqu'un a partagé avec vous. Nous avons ajouté une option Session details, qui contient des informations de diagnostic comme l’ID de session. Nous avons facilité l’accès aux dispositions de la galerie et apporté d’autres améliorations à l’ensemble du produit.

Version 2.0.531

  1. Disponible en plusieurs langues, en plus de l’anglais.

  2. Sélectionner et renommer plus facilement les contrôles.

    Lorsque vous sélectionnez un contrôle, son nom et le nom ou les noms de tous les contrôles parent apparaissent dans un élément « navigation » dans l’angle inférieur gauche. Vous pouvez ouvrir la zone de texte Rename en double-cliquant sur le nom d’un contrôle en haut du volet droit ou en double-cliquant sur le nom d’un écran dans la barre de navigation de gauche.

  3. Trouver plus facilement les options dans la barre d’outils.

  4. Accéder plus facilement à l’affichage avancé des propriétés du contrôle.

    Passer en revue et mettre à jour les valeurs de propriété du contrôle sélectionné dans l’onglet Advanced du volet droit.

  5. Actualiser plus facilement les données dans les applications générées.

    Lorsque vous générez automatiquement une application, l’écran de navigation par défaut contient un bouton d’actualisation. Les utilisateurs peuvent cliquer ou appuyer sur le bouton pour afficher les dernières modifications apportées aux données à partir de sa source sans avoir à fermer l’application.

  6. Présenter deux champs d’affichage dans les contrôles de recherche.

  7. Mettre à jour plusieurs enregistrements à la fois à l’aide de la fonction Patch.

    Créer ou mettre à jour plusieurs enregistrements à la fois en spécifiant une table des enregistrements de base et une table des enregistrements de modification comme arguments pour la fonction Patch.

  8. Effectuer des calculs et des actions sur un ensemble d’enregistrements à l’aide de la fonction ForAll.

    La fonction ForAll évalue une formule pour tous les enregistrements d’une table. La formule peut calculer une valeur et/ou effectuer une ou plusieurs actions, telles que la modification de données ou l’utilisation d’une connexion.

  9. Calculer des valeurs exponentielles à l’aide de la fonction Power.

    La fonction Power renvoie un nombre élevé à une puissance. Cette fonction est équivalente à l’opérateur ^.

  10. Amélioration des fonctions de tri et de filtrage entre les sessions et les périphériques.

    Si vous triez ou filtrez votre liste d’applications sur un appareil mobile, le paramètre est conservé même si vous fermez PowerApps. Si vous triez vos applications par date et heure d’ouverture, l’ordre de tri est correct même si une application a été ouverte sur un autre périphérique.

  11. Mécanisme amélioré pour l’envoi de commentaires.

    Au lieu de cliquer ou d’appuyer sur l’icône représentant un sourire dans l’angle supérieur droit, créer un ticket en cliquant ou en appuyant sur Contact sur notre page de support, puis indiquer les informations relatives à votre question.

Version 2.0.510-2.0.512

Pour des raisons administratives, les différentes plateformes affichent des numéros de build différents. Toutefois, les builds 2.0.510, 2.0.511 et 2.0.512 ont été effectivement publiées simultanément.

  1. Ouvrir des applications dans iOS 10.

  2. Marquer des applications favorites sur des appareils iOS et Android.

    Vous pouvez marquer une application en tant que favorite, et afficher uniquement vos applications favorites dans la liste des applications que vous pouvez exécuter.

  3. Balayer vers le bas pour actualiser la liste des applications sur des appareils iOS et Android.

  4. Propriété Delay pour les contrôles de saisie de texte.

    Si vous définissez la propriété OnChange pour un contrôle de saisir de texte sur une action, celle-ci se produit par défaut chaque fois que l’utilisateur tape un caractère dans le contrôle. Par exemple, quand un utilisateur tape sept lettres dans une zone de recherche, les résultats changent à chaque fois qu’une lettre est ajoutée, ce qui entraîne une utilisation inutile de la bande passante réseau lorsque la recherche dans une source de données. Si vous définissez la propriété DelayOutput pour ce contrôle sur true, l’action ne se produit pas tant que l’utilisateur n’a pas saisi de caractères, puis cessé de taper dans ce contrôle pendant un laps de temps donné.

  5. Fonctions mathématiques ajoutées.

    • Calculez des sinus, cosinus, tangentes et autres valeurs trigonométriques.
    • Accédez facilement à la valeur de π.
    • Convertissez les unités d’angle.
    • Calculez les exponentiation et logarithmes naturels.

    Pour plus d’informations, voir Fonctions trigonométriques et Fonctions numériques.

Version 2.0.500

  1. Scanneur de codes-barres UPC, Codabar et autres.

    Pour obtenir des instructions pas à pas et des informations sur les meilleures pratiques et les limitations, voir Scanner un code-barres.

  2. Modèles d’application présentant le Common Data Model.

    Utilisez un modèle pour créer rapidement une application téléphonique afin de gérer les incidents, ou une application pour tablette afin d’inscrire des contacts à un concours. Ces modèles sont basés sur des entités standard dans le Common Data Model.

  3. Correctifs de bogues et améliorations des performances.

Version 2.0.490

  1. Utiliser les entités dans le Common Data Model de Microsoft pour générer des applications.

    Stockez des données organisationnelles dans des entités standard ou personnalisées, générez et partagez des applications basées sur ces entités, et ouvrez celles-ci dans Excel pour afficher et modifier facilement les données. Pour plus d’informations, voir Comprendre les entités.

  2. Se connecter à des données dans un site SharePoint local.

    Affichez et gérez les données d’un site SharePoint local à l’aide d’une passerelle de données. Pour plus d’informations, voir Se connecter à SharePoint.

  3. Obtenir des notifications Push sur votre appareil Android quand des applications sont partagées avec vous.

  4. Exécuter des applications à l’aide de PowerApps Mobile sur Android N.

Version 2.0.480

  1. Créer et modifier une application dans un navigateur.

    Vous pouvez créer et modifier des applications en ouvrant PowerApps Studio ou un navigateur tel qu’Edge, Chrome ou Internet Explorer 11. Pour plus d’informations, voir Créer une application dans un navigateur.

  2. Créer une application à partir d’une liste moderne dans SharePoint.

    Pour plus d’informations, voir ce billet de blog.

  3. Ajouter ou dupliquer un écran

    Dans la barre de navigation de gauche, vous pouvez cliquer ou appuyer sur les points de suspension d’une miniature, puis cliquer ou appuyer sur Nouvel écran pour ajouter un écran, ou sur Dupliquer l’écran pour copier l’écran actuel. Dans les deux cas, le nouvel écran s’affiche juste en dessous de l’écran actuel plutôt qu’au bas de la barre de navigation.

Version 2.0.471

  1. Dates et heures lorsque vous créez une application automatiquement.

    Si vous créez une application automatiquement à partir d’une source de données qui inclut des informations de date, l’application affiche celles-ci sur EditScreen1 dans un contrôle DatePicker par défaut. Si la source inclut également des informations d’heure, celles-ci apparaissent dans des contrôles déroulants.

  2. Nouveaux exemples et modèles d’applications.

    Vous pouvez ouvrir un exemple d’application illustrant un scénario tel que la présentation de produits, l’étude de la mobilisation des employés, l’extraction de ressources, et l’aide à de nouveaux employés pour le choix d’une couverture santé.

  3. Passer des paramètres lors de l’exécution d’une application dans le navigateur à l’aide d’une chaîne de requête.

  4. Obsolescence des sources de données de Project Siena.

    Si vous avez créé ou mis à jour une application dans la version bêta 4 de Project Siena pour inclure des données de l’une de ces sources, ces données n’apparaissent plus si vous exécutez ou modifiez l’application dans PowerApps :

    • Sites SharePoint locaux
    • Azure Mobile Services
    • Services REST qui n’ont pas été créés à l’aide d’un fichier WADL
    • RSS

    Si vous ouvrez l’application à des fins de modifications, une icône d’erreur vous informe concernant les contrôles dont des propriétés font référence à une source de données obsolète.

Version 2.0.460

  1. Données locales.

    Affichez et gérez des données dans une base de données SQL Server locale en utilisant une passerelle de données locale.

  2. PowerApps sur Firefox.

    Vous pouvez exécuter des applications dans la version la plus récente du navigateur Mozilla Firefox.

  3. Contrôle Mise à jour SharePoint.

    Ce contrôle a été déconseillé en faveur du contrôle Modifier le formulaire. Une application contenant le contrôle Mise à jour SharePoint s’ouvre toujours, mais le contrôle proprement dit n’apparaît plus.

Version 2.0.450

  1. Ajouter des données lors de la personnalisation d’un formulaire.

    Quand un formulaire est sélectionné, appuyez sur sa source de données (ou sur Aucune source de données sélectionnée) dans le volet de droite, puis sur Ajouter une source de données.

  2. Application à partir de données désormais entièrement déléguée pour les connexions SQL Azure et Salesforce.

    Lorsque vous créez une application à partir des données pour une connexion SQL Azure ou Salesforce, l’application obtenue délègue désormais toutes les opérations au service. Il est désormais possible de manipuler des jeux de données volumineux avec ces applications générées.

    Au lieu de générer des formules basées sur les fonctions Filter et Sort, nous générons désormais des formules basées sur les fonctions Search et SortByColumns. Ces nouvelles fonctions sont plus faciles à déléguer à un service de données, car elles ne dépendent pas d’une formule arbitraire.

  3. Nouvelle fonction de recherche.

    Faisant office de fonction Filter spécialisée, la fonction Search prend une simple chaîne à rechercher et une liste de colonnes de texte dans laquelle rechercher. Cette fonction retourne aussi automatiquement tous les enregistrements si aucun terme recherché n’est présent, ce qui convient pour une utilisation directe avec un contrôle d’entrée de texte de recherche. Pour plus d’informations, voir la documentation relative à la fonction Search,ou examinez les formules générées lorsque vous créez une application à partir de données.

  4. L’opérateur In prend désormais en charge la délégation.

    N’hésitez pas à utiliser cet opérateur dans les fonctions Filterpour obtenir le même effet qu’avec la fonction Search.

  5. Afficher les fichiers PDF protégés par un mot de passe.

    Si vous configurez un contrôle PDF Viewer pour afficher un fichier nécessitant un mot de passe, chaque utilisateur désireux de consulter ce fichier doit entrer le mot de passe. Pour lever l’exigence de saisie du mot de passe, définissez la propriété Passwordde ce contrôle sur le mot de passe de ce fichier.

  6. Temps universel coordonné dans le contrôle DatePicker.

    Par défaut, le contrôle DatePickerinterprète toutes les valeurs de date en fonction du fuseau horaire local. Si votre entrée est spécifiée en tant que minuit dans le temps universel coordonné (UTC), elle affiche une date décalée d’un jour dans certains fuseaux horaires. Par exemple, un contrôle DatePickeraffiche la date du 31 décembre 2016, si vous définissez sa propriété DefaultDate sur « 2017-01-01T00:00:00Z » alors que vous vous trouvez dans le fuseau horaire du Pacifique (UTC-0800). Pour vous assurer que le contrôle affiche ces valeurs correctement, modifiez sa propriété DateTimeZone de Local en UTC.

Version 2.0.440

  1. Volet Options.

    Nous avons consolidé les volets Options et Quick Toolsvolet Options reste ouvert en permanence.

  2. Contrôle Edit lookup.

    Si vous ajoutez et configurez un contrôle Edit lookup dans un contrôle Edit form, les utilisateurs peuvent ajouter et mettre à jour des éléments dans une liste SharePoint contenant les types de colonnes suivants :

    • Recherche
    • Personne ou Groupe
    • Métadonnées gérées

Version 2.0.430

  1. Mise à jour requise pour PowerApps Studio et PowerApps Mobile.

    En raison d’une modification interne, vous devez installer cette mise à jour pour continuer à créer et à modifier des applications dans PowerApps Studio, et à exécuter des applications dans PowerApps Mobile.

    Pour Windows 8 et Windows 8.1 :

    1. Ouvrez l’application pour le Windows Store.
    2. Ouvrez les paramètres pour cette application.
      Par exemple, appuyez simultanément sur la touche Windows et la touche « c », puis sélectionnez Paramètres.
    3. Sélectionnez Mises à jour d’applications, puis sélectionnez Rechercher les mises à jour.
    4. Dans l’écran qui s’affiche, sélectionnez Installer pour PowerApps.
  2. Délégation améliorée pour les jeux de données volumineux.

    • SortByColumns prend désormais en charge la délégation.
    • Les fonctions Sort, SortByColumns et Filter peuvent désormais être combinées.
    • Meilleure prise en charge de la délégation en préparation.
  3. Ajout de la propriété Updates au contrôle Edit form.

    Le contrôle Edit form dispose désormais d’une propriété Updates permettant d’accéder à toutes les propriétés Update des cartes au sein du formulaire.

    Vous pouvez utiliser cette propriété pour transmettre des données de formulaire à une API REST.

  4. Correctifs de bogues pour le contrôle Video.

    Fonctionne désormais avec YouTube.

  5. Prise en charge de l’authentification unique pour les services Microsoft.

    La fonctionnalité d’authentification unique connecte automatiquement les utilisateurs de PowerApps à leurs services premier tiers qui utilisent l’authentification Azure Active Directory, tels que SharePoint, Office 365 et Dynamics CRM.

  6. Ajout d’une carte Edit lookup.

    Dès que vous installez cette mise à jour PowerApps, les contrôles Display form et Edit form affichent des champs de recherche portant sur d’autres tables, mais ces données sont en lecture seule. Dès que d’autres modifications se produisent dans le connecteur SharePoint, vous êtes en mesure de mettre à jour ces champs pour des données figurant dans des listes SharePoint. (Vous n’avez pas besoin de remettre à jour PowerApps pour tirer parti de cette fonctionnalité).

  7. Valeurs minimales et maximales pour les cartes numériques.

    Des cartes numériques, telles que celles utilisées pour les évaluations et les pourcentages, reflètent des valeurs minimales et maximales que vous définissez (ou qui sont définies dans les métadonnées pour la source de données).

  8. Valeur par défaut pour le contrôle DatePicker.

    Vous pouvez configurer un contrôle DatePicker avec une valeur vide par défaut.

  9. Améliorations apportées aux contrôles Display form et Edit form.

    Les contrôles de formulaire affichent désormais un nom d’affichage et le nom du champ s’ils diffèrent, et vous pouvez modifier le nom d’affichage d’un contrôle de recherche.

  10. Sur PowerApps.com, affichez uniquement les applications que vous possédez ou qui ont été partagées avec vous.

  11. Correctifs de bogues et améliorations des performances dans l’ensemble du produit.

Version 2.0.410

PowerApps.com

  1. Utiliser des applications directement sur le web.

    Vous pouvez chercher et utiliser des applications PowerApps sur tout appareil disposant d’un navigateur web.

  2. Nouvel écran d’accueil de PowerApps.com.

    Voici quelques fonctionnalités :

    • Accès rapide à vos applications
    • Exemples d’applications que vous pouvez consulter pour commencer
    • Documentation pour en savoir plus
  3. Nouvelle interface pour la recherche et la gestion de vos applications, connexions et notifications.

  4. Améliorations apportées à l’expérience de partage.

    Les utilisateurs peuvent désormais partager et repartager des applications avec leur organisation.

PowerApps Mobile

  1. PowerApps est désormais disponible pour Android.

    Recherchez des applications PowerApps dans la boutique d’applications Android.

  2. PowerApps offre une nouvelle interface pour la recherche et l’ouverture d’applications sur des appareils qui exécutent iOS.

    Mettez à jour votre application ou installez-en une nouvelle à partir de l’Apple Store.

  3. Expériences de connexion et de première exécution simplifiées.

  4. Améliorations apportées à la convivialité.

    Nous avons ajouté un menu contextuel d’application et une navigation hamburger.

PowerApps Studio

  1. Page rationalisée pour commencer à créer une application.

    • Davantage d’options utiles pour obtenir rapidement ce dont vous avez besoin.
    • Flux amélioré, notamment par une meilleure navigation et un fil d’Ariane, lorsque vous créez une application à partir de données.
    • Il est désormais possible de voir les sites SharePoint utilisés le plus récemment lors de la création d’une application à partir de SharePoint Online, ce qui est pratique pour les utilisateurs qui ne mémorisent pas leurs URL SharePoint.
  2. Nouvelle visite guidée du produit.

    Présentation rapide des parties les plus importantes de l’expérience de création pour aider les nouveaux utilisateurs à découvrir le produit.

  3. Liens d’aide contextuelle.

    Nous avons sensiblement facilité la recherche d’aide dans le produit et la connexion avec d’autres membres de notre communauté.

  4. Nouveaux contrôles Edit form et Display form. Par conséquent, meilleures applications générées à partir des données.

    La création d’une application à partir de données est devenue beaucoup plus facile. Ces contrôles ainsi que les cartes et fonctions qui y sont associées permettent de créer une application de base pour afficher et modifier des données sans devoir appeler manuellement les fonctions Patch, Validate, et autres fonctions de bas niveau.

    Ces contrôles offrent également un nouveau volet de configuration, dans laquelle vous pouvez activer et désactiver des champs, et modifier la carte pour chacun d’eux.

    Pour plus de détails, voir Comprendre les formulaires de données.

  5. La délégation de source de données des fonctions Filter et Sort améliore les performances et prend en charge de grands nombres d’enregistrements.

    Jusqu’à présent, toutes les opérations des fonctions Filter et Sort étaient traitées sur l’appareil, ce qui nécessitait une extraction, à la fois chronophage et grande consommatrice de bande passante, de toutes les données. Avec cette version, dans certains cas, ces opérations peuvent être déléguées à la source de données, ce qui rend vos applications plus réactives et capables de gérer un grand nombre d’enregistrements. Pour en savoir plus à ce sujet, voir les pages Filter et Sort.

    La délégation est limitée à certaines situations. Les applications créées à partir de données ne sont pas éligibles. Consultez Problèmes courants et leur résolution plus loin dans cet article pour plus de détails. Vous allez développer les scénarios dans lesquels la délégation peut être utilisée.

    Pour tirer parti de cette nouvelle fonctionnalité, le contrôle Gallery prend désormais en charge la pagination. À mesure que l’utilisateur s’approche de la fin d’une liste de données, le contrôle extrait avec fluidité davantage de données de la source.

  6. Rechercher et faire défiler dans le contrôle PDF Viewer.

    Le contrôle PDF Viewer prend désormais en charge la recherche en texte intégral dans les documents, et nous y avons ajouté une mode de défilement fluide entre les pages. Vous ne devez plus vous déplacer de page en page.

  7. Connecteurs supplémentaires.

    Nous continuons d’ajouter des connecteurs. Pour découvrir les plus récents, voir la liste.

  8. Actualisation des métadonnées.

    Mettez à jour vos métadonnées d’un simple clic ou appui (au lieu de supprimer une connexion et de l’ajouter à nouveau).

  9. Liste des sites SharePoint que vous avec utilisés le plus récemment.

    Vous créez une série d’applications pour un même site SharePoint ? Pour vous faciliter la vie, nous conservons la trace des sites SharePoint que vous avez utilisés le plus récemment pour vous permettre d’y revenir aisément.

  10. Améliorations des performances et de la gestion de données, ainsi que de nombreux autres correctifs de bogues et de convivialité.

Connexions

Cette version prend en charge les connexions suivantes, parmi de nombreuses autres :

  • SharePoint
  • Office 365
  • Dynamics CRM
  • SQL
  • OneDrive Entreprise
  • Dropbox
  • Google Drive
  • Slack
  • Twilio
  • Yammer
  • Twitter